,

Bilan du suivi estival de la population de loups – été 2018

Bilan du suivi estival de la population de loups – été 2018
Le réseau Loup-lynx de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) vient de publier les résultats de son suivi estival. Cet été, le nombre de zones de présence permanente demeure sur une tendance croissante confirmant les éléments issus du suivi hivernal. En effet l’expansion démographique se poursuit avec 85 zones de présence permanente, ZPP, dont 72 meutes (le dernier bilan hivernal faisait état de 74 ZPP dont 57 meutes). Cette croissance de la population se traduit en premier lieu par un renforcement de la population dans le secteur alpin et provençal via le comblement des interstices entre les meutes présentes. Dans le même temps, la population explore de nouveaux territoires, comme l’illustre la carte communale. Il est à souligner le caractère opérationnel et réactif du réseau. En effet, l’arrivée du loup dans un nouveau territoire est particulièrement sensible au regard des atteintes potentielles à l’élevage. A chaque fois que le réseau Loup-lynx identifie de nouveaux indices de présence, les autorités en sont averties. Elles informent les parties prenantes afin que les mesures de prévention et d’accompagnement soient mises en place. Au sortir de l’hiver 2019, on en saura plus sur l’estimation des effectifs. Comme pour toutes les espèces, au cours d’une année, les effectifs de loups varient : au printemps et à l’été, il y a les naissances, mais seule une partie des juvéniles survit à l’hiver. C’est l’estimation des effectifs en sortie d’hiver qui est prise comme référence pour évaluer le taux de croissance ou de décroissance de la population lupine. Pour en savoir plus : http://www.oncfs.gouv.fr/IMG/pdf/FLASH-ETE-20181129.pdf